Orthèses ou pouvoir courir avec leurs aides !

Orthèses ou pouvoir courir avec leurs aides !

J'ai une cheville plus fragile que l'autre. c'est un fait ! Après cet accident survenu sur le Maxicross de Bouffémont ce 7/02/2016, je m'interroge sur l'aide que peuvent m'apporter les orthèses ou autres chevillères de maintien ?

L'historique qui m'amène à cette solution :

Une grosse entorse sur la cheville droite à l'age de 12-13 ans mal soignée (platrèe trop logtemps) et sans rééducation après.

Par la suite, beaucoup de sport mais non accidentogène pour ma cheville. par contre je suis sujet souvent à des petites entorses sans gravité. 

Le 16/12/2015, en entraînement, je me tord méchament la cheville droite. Je me la bloque tout de suite avec une attelle et la soigne moi-même avant de voir le médecin. Aucune radio de préscrite, mais 10 séances de kiné : Je reprends tout doucement les entraînements, puis la compétition. Mais, j'ai toujours mal à la cheville !

Je change de médecin qui me fait passer une radio puis une synthégraphie. Il décèle une grosse déchirure osseuse et aussi des échauffements suspects des os. Donc, repos, confection de semelles pour corriger ma pose du pied et beaucoup de séances de kiné plus spécialisées. 

Je reprends mes entraînements et la compétitions un peu plus tard. Je vais en parallèle, beaucoup d'exercices de proprioception pour les chevilles et renforcements musculaire.

Le 7/02/2016, au 20ème kilomètres, ma cheville tourne de nouveau. Aux urgences de l'hôpital et après radio, le médecin diagnostique une entorse grâve bi-axiale et me plâtre pendant 15 jours.

Maintenant, j'en ai un peu assez et aimerai bien trouver une solution pour repartir du bon pied.

Les bons gestes :  http://news.doctissimo.fr/Sante/Entorse-les-bons-gestes-pour-eviter-les-recidives-23187

Protocole grec et rééducation chez un kinésithérapeute

L''application rapide du protocole grec -Glaçage, Repos, Élévation, Contention- vise à réduire l'oedème dans les trois premiers jours suivant l'accident. Outre ce protocole, la prise en charge doit associer un traitement fonctionnel classique (limitant l'immobilisation et donc l'utilisation de cannes anglaises au strict nécessaire) à une rééducation sérieuse visant au renforcement de la cheville atteinte chez un kinésithérapeute. Celle-ci doit être précoce afin de prévenir les risques de récidives, si possible dès la première semaine après disparition de l'oedème. Des antalgiques et/ou anti-inflammatoires locaux peuvent également être prescrits, en cas de douleur et/ou oedème importants.

Le principal risque ? La récidive

Le premier facteur de risque d'une entorse est la présence d'une ancienne entorse. Les personnes ayant déjà subi une entorse sont en effet plus à même de faire des récidives, non seulement sur la cheville anciennement blessée mais aussi sur l'autre cheville. Ce phénomène s'explique en partie par la perte de force et d'équilibre liée aux suites de la précédente entorse.

Lors d'une entorse de gravité moyenne à sévère, la récupération totale des capacités et de l'amplitude de la cheville nécessite donc une réelle rééducation et un protocole de renforcement de force très important afin de minimiser ces risques. "Une cheville ayant subi une entorse d'intensité sérieuse, qui n'aurait pas été rééduquée correctement, perd 40 % de sa force", précise le Dr Coudreuse.

L'entorse de la cheville :    http://www.chirurgie-du-pied.fr/pathologies/entorse-de-cheville

Quelles sont les conséquences au quotidien et comment prévenir les crises ?

Le chaussage :

la régularité du sol :

La perte d'attention :

Le traitement chirurgical : dernier recours :  http://www.orthopedie-paris-sud.info/entorse-de-la-cheville-instabilite-operation-castaing-chirurgie-douleur.html           

Ma recherche sur internet :

Un site pour comprendre les entorces :  http://www.u-run.fr/19958-lentorse-la-comprendre-la-soigner

Pour être stable la cheville sera maintenue pas des ligaments latéraux et des muscles qui viennent de la jambe et se terminent dans le pied. Ce système ingénieux qui assure la stabilité du pied est mis à mal dès que le sol n’est pas uniforme et que les forces lors de réception des suts sont équivalentes à plusieurs centaines de kilos. Dans ces conditions, pour résister, les structures doivent pouvoir amortir le choc par des mécanismes adaptatifs spécifiques du pied.

Ceci sera valable la plupart du temps mais il arrive que dans certaines conditions le pied se dérobe et aboutisse à une entorse. Même s’il existe des entorses internes du pied le plus souvent on parle d’entorses externes. Ceci se comprend d’autant mieux que dans un déroulé classique du pied au sol l’impact se fera par la partie postéro-externe du pied. Nous ne parlons pas ici de la foulée mais du déroulé du pas. Pour bien comprendre le mécanisme qui nous permet de rester stable sur ses pieds il faut savoir que les tendons ont des propriétés élastiques mais que les ligaments ne sont pas extensibles. Ils possèdent des capteurs sensitifs qui, lorsque la tension est trop forte, donne l’information par voie réflexe aux muscles pour se contracter. Cette notion réflexe est d’autant plus importante que le temps de réaction va conditionner la possibilité de mettre en jeu les systèmes posturaux qui régissent l’équilibre.

Dans le cas de l’entorse, l’amorti va plutôt être un handicap, car il va rallonger le temps de réaction réalisant un shunt au niveau de la boucle réflexe, temps précieux (quelques millisecondes) qui peut conduire à la lésion ligamentaire, et qui peut être accentué par la fatigue pendant l’effort ou le sur entrainement. D’où la notion prépondérante du choix de l’interface que l’on choisit entre le pied et le sol : Le choix des chaussures (ou pas) et/ou le choix de la semelle orthopédique (ou pas).

Sur des coureurs qui parlent de leurs expériences personnelles :

http://www.courseapied.net/forum/msg/103262.htm

Ici, pas trop de solution à part les exercices et suivre les indications du médecin. Juste la possibilité d'une chevillère sur le site ( www.elastrap.com ).

http://www.u-run.fr/49762-renforcer-vos-chevilles-par-des-exercices-de-proprioception

Des conseils par un coach : Beaucoup d'exercices de proprioception avec méthode, conseil sur le choix des chaussures adaptées aux bonnes surface, stopper l'entraînement au moindre souci ou fatigue, mais surtout, la possibilité d'utiliser une chevillère qui ne bloque pas le pied : la chevillère A1-S de ZAMST

http://www.expressionathletique.com/blog/21-prophylaxie-prevention/83-faites-revivre-vos-chevilles

Faites revivre la cheville. Bien sûr, les conseils pour éviter les entorses : les exercices ! Et puis, le strap n'évite pas les accidents et peuvent reporter les accidents sur les genoux !?! 

http://www.lepape-info.com/sante/orthese-une-protection-preventive-et-curative

Ici, de bonnes analyses et de bons conseils !

"Porter une orthèse est une protection tout comme elle contribue à la guérison"

 

les différents sites proposants des orthèses pour courir :

http://www.activinstinct.fr/course-a-pied/ortheses/cheville

http://www.i-run.fr/accessoires/Protection-musculaire-articulaire_c1046

http://www.i-run.fr/recherche.html?action=recherche&nom=Falke+Chaussettes+RU+Stabilizing+M

 

 

 

Retour en haut

Qui suis-je ?

Bienvenue sur mon site Internet ! Vous pourrez y lire tous mes comptes rendus de courses, ainsi que quelques articles sur les sujets qui me passionnent.

Bonne visite !